LA CRYPTE PORNOGRAPHIQUE

 

Dans sa crypte pornographique s’étalaient sous les yeux des frères Goncourt, venus visités en 1864 son hôtel rue Blanche, accompagnés de Flaubert, des guirlandes de parties génitales, des godemichets, des poses arétines, des services à thé ithyphalliques, des adresses de bordels, des légions de photographies de nudité, des mpreintes d’hermaphrodites, 74 culimètres au mur, mesurant la bouche et le cul des femmes, des culs et encore des culs. Dantan épouvanta encore Edmond de Goncourt en lui expliquant que l’affreuse princesse Troubetskoï, une créature à l’air stupide, aux seins flasques et aux laideurs morales et physiques, déclenchait chez lui des érections phénoménales. Si on le laissait faire ajouta-t-il, il n’était pas impossible qu’il se mettra à copuler avec elle. C’est là qu’on voit quel poète a été l’homme et quel grossier et matériel ouvrier du plaisir et de la génération a été Dieu. A son décès, sa veuve offrit l’ensemble de son Panthéon au musée Carnavalet.


Paul Bauer

Fondateur et Guide Paris