Plus célèbre que Clodomir, Chicard et Brididi, les étoiles du bal Mabille, la vie de Julot la gambille suscite bien des interrogations, et derrière le masque de Valentin se cachent encore bien des mystères. Fils d’un marchand de vin selon la Goulue, et non d’un notaire, son frère l’était, et tenait son étude à Sceaux, Etienne Jules Renaudin était né le 26 février 1843, rue de la Chaussée d’Antin. Sobre, de bonne éducation, et loin du gigolo qui fit danser ces dames, il avait la réputation du gentleman, et occupait ses loisirs entre l’équitation et la danse. Avec son amie Rosalie, il fréquentait les bals sous le second Empire, au « Prado » boulevard du Palais, au bal « Valentino » rue Saint-Honoré, d’où plus tard naquit son prénom d’artiste, Valentin. Coiffé de son chapeau à visière, le « bibi », Julot la gambille dansa au Moulin de la Galette, aux Folies Robert, il dansa avec la Mogador, avec Rose Pompon, il fit danser Hortense Schneider, il dansa avec une telle agilité et remua tant, qu’un journaliste nommé Mermeix le surnomma : Valentin le désossé. Il dansa avec Alice la provençale et avec Pomme d’amour, futur partenaire de Grille d’Egout au Moulin Rouge...lus célèbre que Clodomir, Chicard et


Paul Bauer

Fondateur et Guide Paris

Autres Articles


Article
2018-07-20

Pere Lachaise

Article
2018-07-20

Père Lachaise

Article
2018-04-25

Mlle Mars